page précédente sommaire page suivante

Chapitre 6 "Que fait Lo'Jo dans cette histoire?" Page 1/8
Pour imprimer ce chapitre cliquer sur PDF

Que fait Lo’Jo dans cette histoire ?

le groupe

                                     

Pour en découvrir un peu plus sur Justin Adams et la piste que je suis entre Robert Plant,Tombouctou et ses diverses influences et inspirations, je décide d’en savoir plus sur Lo’jo ; intriguée par le fait que ce soit un groupe Français, que font-ils dans cette histoire ?
Tout ce que je connais d’eux, ce sont les titres qui passent à la radio.
En cherchant des articles à leur sujet, je tombe sur les propos de Denis Péan, le fondateur et chanteur/parolier du groupe, qui déclare qu’il était fan de Led Zep quand il était ado, et que, ce que fait Robert Plant avec les «Strange sensation» est actuellement parmi les groupes qu’il préfère.
Les pistes se croisent et se recoupent.

Alors, sans y croire, mais "Qui ne tente rien n’a rien", j’envoie un mail par l’intermédiaire de leur site…

denis PéanJ'y explique mon projet de "carnet de voyage", et mon souhait de les rencontrer si l’un des membres veut bien me raconter l’histoire du groupe, le "festival au désert", le lien avec Justin Adams… je n’ose attendre de réponse: après tout personne, n’a rien à gagner dans cette affaire, sauf moi…
 
Mais Denis Péan me répond !

Il m’invite à un concert pour un premier contact et un éventuel rendez-vous ultérieur.
Cela me donne l’occasion de les voir sur scène : une explosion festive musicale! Plein d’instruments d’occident, d’Afrique, d’Inde, le tout donne un mélange riche et enthousiasmant, dans lequel l’absence de guitare électrique, pour une fois, ne me manque pas trop… 
La voix de Denis, sa diction, la poésie imagée de ses textes, font de lui bien plus qu'un parolier ou un chanteur...

Lo'Jo - "Un Grand Voyage" (extrait du dernier album "Bazar Savant")  


Chez les Lo’Jo…

Quelques semaines plus tard, me voici en route pour Angers.
Les Lo’Jo vivent dans une maison communautaire que leur prête la ville en échange d’interventions culturelles dans la région. C’est une grande ferme aménagée, avec atelier, salle de travail, dortoir et chambre pour les groupes ou les invités de passage (c’est là que je vais dormir). De jeunes artistes en "apprentissage/collaboration" qui y sont aussi accueillis et logés.
Les Lo’Jo vivent ensemble, les contraintes matérielles sont partagées, chacun fait la cuisine pour tous ou pour lui-même… en même temps libres et interdépendants.
Ce soir, Nadia a préparé un "petit salé aux lentilles", ceux qui sont présents au repas y apportent leur touche personnelle.
Demain, Denis Péan, l’inventeur de Lo’Jo me racontera son "aventure"…

maison des Lo'Jo


page précédente © Véronique Valentino P1/8 page suivante