page précédente sommaire page suivante

Chapitre 7 "Time Flight...Avant Dreamland..." "Entretien avec Doug Boyle"
P3/3

 

D.B : Je n’étais pas un fan du Zepp quand j’étais jeune, mais un ami m’avait prêté «Houses of the Holly» et c’est encore mon favori,
la construction et la structure des chansons sont stupéfiantes !
En fait je ne comprenais pas vraiment la façon de jouer de Jimmy quand j’étais plus jeune, mais maintenant je l’apprécie de plus en plus… Pareil avec Jeff Beck…

J’ai rencontré Robert car Chris Blackwell et phil Scragg m’ont recommandé à lui… Nous étions amis…
Au début, c’était Robert et phil qui écrivaient la base des chansons, et nous, le reste du groupe, les «habillions» pour les répétitions… Pour «Manic Nirvana», nous avons écrit de façon plus collective, mais je pense que les titres les plus cohérents ont été écrits par une ou deux personnes…

l
Les mains de Doug...


Je ne pense pas que quiconque ai été musicalement plus proche d’un autre dans ce groupe… C’est ce qui était bon ! mais aussi que c'était si éreintant du point de vue émotionnel. Il y avait un sentiment, comme si les gens tiraient tous dans différentes directions… Il y avait aussi un manque de respect entre certains…
Mais en ce temps nous étions le meilleur groupe de live !
Les «Strange Sensation» me semble être un groupe bien plus «concentré», j’espère que je les verrais bientôt…

Ma façon de jouer a beaucoup évolué depuis ces années et parfois je regrette d’avoir été si jeune… J’étais émotionnellement trop immature, je n’avais pas assez de personnalité…
Puis je déteste le style de guitare «Cote ouest américaine fin des années 60», donc mes jours avec Robert étaient comptés!!
Je n’ai jamais écris avec lui sauf «Liars Dance».
Nous n'avons jamais vraiment eu d'atome crochus, mais je l’aime pour sa chaleur humaine, sa passion, son humour etc…
Je souris toujours quand je pense à lui… Il était très sympa avec moi… Mais je l’ai toujours senti derrière mon épaule, et je ne me sentais pas libre de suivre mes inspirations autant que je l’aurais voulu…

Ce qui m’a le plus influencé musicalement, c’est son côté passionné et son énergie à l'état pur !

Je n’ai pas été impliqué dans les différents remix.
Les remix étaient juste des trucs «branchés» à l’époque, mais tout ça était rarement cohérant…

Il me semble que Justin a grandi en parti dans la partie du monde qui inspire tant Robert… Ce style lui est donc naturel… Pas pour moi, si je jouais comme ça, cela semblerait contraint.

Une troisième partie ? ça ne me pose pas de problème de clarifier ce que j’ai dit …
J’espère que tu vas bien,
Doug


Plus tard, Doug reviens sur quelques questions, toujours aussi patiemment :

D.B: Robert a voulu revenir à quelque chose de plus naturel après avoir exploré les possibilités de la technologie… Quelque chose de plus proche de la musique qu’il a toujours ressenti et aimé…
A propos de sa voix, il ne s’échauffait jamais , ne faisait aucun exercice vocaux… Il ouvrait juste la bouche et chantait quand c’était le moment de chanter !


Je l’ai vu deux fois durant la tournée «No Quarter».
Il était en excellente forme et n’avait aucun problème de voix avec les notes hautes…
(Ça c’est pour moi : l’iconoclaste!)
Je lui ai parlé au téléphone après un de ses concerts, mais c’était il y a des années… J’aimerais le revoir, à présent…
Dis- moi si tu as d’autres questions, pas de problème !
Doug


V.V: Hi Doug,
Pourrais-tu m’en dire plus à ton propos? Ça serait sympa de parler un peu du présent, que fait-tu de ta guitare en ce moment ?


D.B: OK !
Récemment j’ai surtout travaillé en studio.
J’ai aussi écris de la musique pour les médias.
Mais principalement, j’ai travaillé sur mon propre album, en jouant du clavier, et je viens d’y ajouter la guitare… c’est presque totalement instrumental…
J’ai bien essayé de chanter, mais le résultat était ne m’a pas convaincu! Je ne sais pas quand je vais le finir… Je suis complètement perfectionniste pour ce projet!
J’ai rencontré Justin l’autre jour, un type super! je l’apprécie beaucoup!


(Doug Boyle, Juillet 2007)

 

page précédente © Véronique Valentino P3/3 page suivante