Petites chroniques de concerts, textes et photos...
P2

 

Mon bracelet est bleu: ma place est dans la fosse...
Je rame jusqu’à 10 mètres de la scène, première partie sympa avec des vieux et des jeunes musiciens sous contrat «Atlantic», des vidéos sur la façon qu’avait Ahmet Ertegun de travailler avec ceux qu’il a découvert ou «lancé», et divers petits discours sur l’emplois de l’argent récolté ce soir pour la «Fondation d’Hamet Ertegun pour l’éducation»… mais nous ne sommes pas très concentrés… la tension monte: la plupart des gens attendent debout déjà depuis pas mal d’heures…
Enfin tout redevient noir… projetée au dessus de la scène, une télé de style années 70 qui diffuse des images d’archive d’infos sur le retour de Led Zeppelin en Angleterre après leur tournée aux US de 1973: «Si vous étiez au concert hier soir» dit le présentateur télé «ou même dans les environ, voilà ce que vous avez entendu»… et la musique explose sur scène: «GOOD
TIMES BAD TIMES» en vrai! ils sont là! hystérie totale, tout le monde chante en communion «good times bad times, you know I had my share !»…
VIDEO

La grande classe Jimmy: en frac, chemise blanche et lunettes noires, Robert comme d’habitude avec une chemise noire trop grande et un pantalon bleu marine informe (ne jamais associer ces deux couleurs!).
Le son est assourdissant, mais ce n’est pas dans la fosse que l’on profite des subtilités de la musique, ici on est frappés de plein fouet par les aigus et ébranlés par les vibrations des basses… j’en pleure presque tellement le son est physique, ou est-ce l’émotion?

ci dessus: "Interprètation" d'une photo prise par Ross Halfin ce soir là.
PHOTOS prises lors des répètitions


«Good eveniniiiing!!» premiers mots de Robert après le troisième titre…
L’émotion oui, aux premières notes d’«In my time of diyng»:
(enregistrement du concert)
Un vieux blues, ma préférée, que Plant refuse de chanter depuis 1975, après l’accident de voiture qui a faillit tuer sa femme et l’a laissé invalide pendant plusieurs mois, puis la mort de son fils, encore présente par «Four winds blows» sur son dernier album… Comme il a dû lui en coûter de la chanter pour nous… mon cœur fond à cette pensée, mon cœur fond très facilement ce soir, même aux hésitations de Jimmy, sa fébrilité que l’on ressent dans son jeu et avec ses grimaces… il ne semble pas très content de lui-même, mais tellement heureux d’être là… il trouve de l’assurance après quelques morceaux, nous ressort ses vieux jouets comme un gosse trépignant de nous montrer qu’il n’a rien oublié! Nous non plus Jimmy!! Le Térémine, l’archet sur la guitare, la Gibson à deux manches: le grand jeu Led Zeppelin! Il ne manque que la pause acoustique, peut être pour de prochains concerts? La rumeur coure déjà…
«No Quarter»! Des lasers verts balayent la salle ou flotte des effluves suspectes… «Dazed and confused»! Je me laisse hypnotiser par l’archer de Jimmy, que de souvenirs! Dire qu’on a pris 30 ans de plus depuis…

La set liste:
Good Times Bad Times
Ramble On
Black Dog
In My Time Of Dying
For Your Life
Trampled Under Foot
Nobody's Fault But Mine
No Quarter
Since I've Been Loving You
Dazed And Confused
Stairway To Heaven
The Song Remains The Same
Misty Mountain Hop
Kashmir
---
Whole Lotta Love
Rock And Roll

© Véronique Valentino P2