page précédente
sommaire
page suivante

Chapitre 2 "Le concert, J'y vais, j'y suis!" page 2/2

 

dessin Robert PlantEnfin...

Et puis les musiciens arrivent : hurlements et applaudissements.
Ils jouent une intro, juste la batterie comme un battement de cœur…

Robert arrive sous nos acclamations hystériques, décontracté et naturel, mal habillé dans des vêtements trop larges. Il murmure : "Close the doors, pull out the light" : "No Quarter"… juste batterie-guitare-tambourin, sa version est surprenante, épurée; et il a donc vraiment cette voix magnifique, sensuelle et chaude, comme un morceau de chocolat qu’on laisse fondre sur la langue !

Nous restons béates pendant tout le concert, n’en revenant pas d’entendre et de voir comme il en a encore dans les tripes, transcendé par la musique !           

Je trouve le groupe très bon, les musiciens sont  autonomes, complémentaires.
Robert, le plus vieux pourtant, semble être l’élément impulsif.
Il dégage un charisme étonnant, une énergie irradiante.
Et on s’y laisse brûler... avec délectation.                           


photo Malheureusement aucune de nos photos ne sera à la hauteur de ce que nous ressentons, c’est trop difficile de prendre de belles photos de concert avec un numérique déjà dépassé, trop peu de lumière, un sujet qui bouge tout le temps, et qui, il faut l’admettre, n’est plus vraiment photogénique !

Puis il y a les guitares…
Je reconnais le jeu fluide et orientalisant d’un des deux guitaristes : c’est donc lui Justin Adams!
Il paraît si calme, et comme intimidé… Pourtant il me semble que, grâce à lui, leur musique prend de l’ampleur… Ce Justin m’intrigue…
Les morceaux que nous ne reconnaissons pas sont donc du prochain album "Mighty Rearranger". Ils sont travaillés, riches, avec un mélange d’instruments africains ou orientaux. Toutes ces influences fusionnent de façon parfaitement  limpide en ce qui, pour moi, sonne comme du Rock ouvragé avec imagination…

Je ne m’attendais pas à ce qu’ils reprennent autant de titres de Led Zep. Personnellement j’en aurais préféré moins, et plus de titres de Dreamland, le précédent album, dont j’aime la profondeur émotionnelle.
Mais j’apprécie leur nouvelle approche musicale, et puis, "Robert Plant" a bien le droit de faire ce qu’il veut de SA musique !
Moi je voudrais encore plus de blues ! Sa voix acidulée va si bien au Blues…


habillé comme un sac, mais quel charisme...

Arrive le temps où c’est fini

Nous ne sommes pas déçues, bien au contraire…
Il me semble même que tout le monde soit ressorti de ce concert comme galvanisé par l’intensité du moment et du personnage…
Nathalie et moi sommes déjà en train de planifier notre prochain concert !

photo R.P

 

Page suivante: Photo-peinture

page précédente © Véronique Valentino



P2/2
page suivante